Biennale 2023
 

Commissaire

nommé par le ministère de la Culture, Luxembourg :
Kultur l lx – Arts Council Luxembourg

Organisateur

Mudam Luxembourg – Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean

Curatrice

Joel Valabrega, Mudam Luxembourg – Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean

Curatrice assistante

Nathalie Lesure

Artistes

Andrea Mancini et Every Island

Identité visuelle

Lorenzo Mason Studio

A Comparative Dialogue Act

Le projet du pavillon luxembourgeois bouscule le concept établi d’auteur comme artiste individuel en présentant un ensemble d’oeuvres où les artistes se dessaisissent de leur ego au profit d’une exploration approfondie de la créativité collective à travers le médium du son.

Le titre A Comparative Dialogue Act résume la nature de ce projet expérimental : une exploration de langages acoustiques variés et une réflexion sur le dialogue par-delà le visuel, dans le monde immersif du son comme outil de négociation.

L’exposition interroge la puissance transformatrice du son comme médium afin de favoriser les connexions et la compréhension. Elle vise à transcender les limites au moyen de points de vue singuliers sur ce que le son est capable d’apporter aux gestes de l’interprétation, de la distorsion, de l’appropriation.

Le pavillon est élaboré comme une infrastructure permettant la transmission du son. La technologie est mobilisée de manière à développer une expérience locale de recherche sur la transmission de la connaissance et le concept de work in progress.

Au gré d’un programme de résidences, déployé sur toute la durée de la Biennale d’Art 2024, le pavillon se transformera en espace de production, chaque démarche individuelle apportant sa contribution à un corpus partagé. Quatre artistes émergents, venus d’horizons divers, s’y associent pour une collaboration inédite : la musicienne et performeuse espagnole Bella Báguena, l’artiste française transdisciplinaire Célin Jiang, l’artiste turque Selin Davasse et l’artiste suédoise Stina Fors.

Leurs démarches, différentes mais concordantes, sont autant de manières d’envisager les nombreux points de rencontre entre identité, performance et son.

Les artistes sont invités à interroger les éléments qui définissent leur pratique individuelle et leurs méthodes artistiques. Au début de la Biennale d’Art 2024, chaque artiste est invité à créer une bibliothèque sonore représentant sa démarche. Ces bibliothèques seront intégrées à l’espace du pavillon où elles constitueront un outil partagé. Chaque artiste s’appropriera cette bibliothèque afin de créer un paysage sonore. L’objectif est de stimuler la collaboration et de construire une communauté par la compréhension et l’interprétation des sons fournis par les autres artistes.

Ce corpus d’oeuvres – à la fois les bibliothèques et les productions des résidences – est voué à être redigéré et réintégré en permanence ; par-delà les notions d’auteur et d’appropriation.

Chacun des artistes prendra part à une série de performances. La performance fait partie intégrante de l’oeuvre d’art collective ; elle constitue le moment durant lequel chaque artiste présente sa contribution au public. L’ensemble des pièces fera l’objet d’une édition en vinyle, qui sera publiée à la fin de la Biennale d’Art 2024.

A Comparative Dialogue Act compose une oeuvre d’art sonore aux contours flous, visant à repousser les limites de la production artistique contemporaine.

 

Equipe artistique

Agenda

Preview days de la 60ème Exposition internationale d’art - La Biennale di Venezia

17 au 19 avril 2024

Commissaires

Curateur

Partenaires